Extractos (VIII)

Le soir, il eût être mesquine pour songer qu’aucune des compétences pour lesquelles on m’avait engagée ne m’avait servi. Après tout, ce que j’avais voulu, c’était travailler dans une entreprise japonaise. J’y étais.

Stupeur et tremblements, Amélie Nothomb